Voir les photos (3)

Musée Le Secq des Tournelles

Musées, Arts décoratifs, Gothique, Classé et contrôlé par la DMF, Musée de France à Rouen
  • Si le site est surprenant (une église gothique désacralisée), la collection l’est tout autant ! Elle est l’œuvre d’un passionné, Henri Le Secq des Tournelles (1818-1882), un pionnier de la photographie qui, chargé d’immortaliser les monuments historiques, récupère les ferronneries promises à la destruction par Haussmann. Résultat : la plus grande collection de ferronnerie ancienne au monde ! Elle court de l'époque gallo-romaine au XIXe siècle. On y admire plus de 16 000 pièces.
    Découvrez ces...
    Si le site est surprenant (une église gothique désacralisée), la collection l’est tout autant ! Elle est l’œuvre d’un passionné, Henri Le Secq des Tournelles (1818-1882), un pionnier de la photographie qui, chargé d’immortaliser les monuments historiques, récupère les ferronneries promises à la destruction par Haussmann. Résultat : la plus grande collection de ferronnerie ancienne au monde ! Elle court de l'époque gallo-romaine au XIXe siècle. On y admire plus de 16 000 pièces.
    Découvrez ces grilles, ces rampes, ces enseignes ou ces escaliers finement ornés, ces serrures, clés et heurtoirs parfois extravagants, ces instruments scientifiques, ces objets de couture ou de coutellerie, ces bijoux… Les domaines de la ferronnerie sont vastes. Le musée Le Secq des Tournelles propose une plongée dans ce savoir-faire impressionnant, une découverte de la virtuosité technique des artisans du fer et une remontée dans le temps dans le domaine du travail, du quotidien ou des parures d’antan, Henri Le Secq ayant commencé sa collection en 1862. A sa mort, c’est son fils qui l’a poursuivie.

    Un musée dans une église :
    C’est en plein cœur historique de Rouen, au sein de l’église Saint-Laurent que ce musée des arts du fer est installé. Cette belle église gothique de la fin du XVe siècle est sauvée de la ruine en 1893 et restaurée en 1911, pour le Millénaire de la Normandie. Elle a d’abord accueilli le musée d’Art normand avant de présenter cette collection exceptionnelle de ferronnerie. Le musée y est inauguré en 1921. L’église est classée au titre des monuments historiques en 1914.
    Sachez que le fer est très présent à Rouen, dû à l’abondance du minerai en Normandie. Le maître ferronnier Ferdinand Marrou a d’ailleurs fait de la ville son terrain de création. L’actuel salon de thé, situé face à la Cour des libraires de la cathédrale de Rouen, la crête du Gros-Horloge ou celle du Parlement de Normandie sont de beaux exemples de cet art singulier.

    Comme pour tous les musées de la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, l’entrée pour la visite des expositions permanentes est gratuite.
  • Accès
    • Transport en commun  :  Bus F2, F7, 11, 15, 22 arrêt Beaux-Art
    • Transport en commun  :  Métro Station Palais de Justice
  • Langues parlées
    • Anglais
    • Allemand
Prestations
  • Activités
    • Animation thématique spécifique
    • Expositions temporaires
    • Conférences
  • Equipements
    • Aire de pique-nique non couverte
    • Parking familles
  • Services
    • Animaux non acceptés
    • Boutique
    • Stationnement vélos
Tarifs
Moyens de paiement
  • Carte bleue
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces
  • Tarifs
  • Gratuité
Ouvertures
  • Du 2 janvier 2024
    au 31 décembre 2024
  • Lundi
    14:00 - 18:00
  • Mercredi
    14:00 - 18:00
  • Jeudi
    14:00 - 18:00
  • Vendredi
    14:00 - 18:00
  • Samedi
    14:00 - 18:00
  • Dimanche
    14:00 - 18:00
  • * Ouvert de 14h à 18h. Fermé les mardis, 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.
Fermer