Les Musicales De NormandieLes Musicales De Normandie
©Les Musicales De Normandie

Les Musicales de Normandie

18ème édition

Du 28 juillet au 31 août, Les Musicales de Normandie reviennent avec 38 concerts dans les lieux patrimoniaux les plus remarquables de la Seine-Maritime et de l’Eure. Cette année, 25 sites en Normandie accueilleront ces concerts d’exception dans le cadre du festival devenu, en 17 ans, une référence de la musique classique.

Le rendez-vous des amoureux

de la musique classique

Le Festival des Musicales de Normandie est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable pour les passionnés de musique classique mais également pour les publics curieux et sensibles à cet art.

Chaque concert vous propulse dans une ambiance hors du temps, grâce à la beauté exceptionnelle des lieux ainsi qu’à la renommée des artistes internationales et des jeunes talents !

Comme chaque année, le festival Les Musicales de Normandie propose de visiter les monuments qui font la richesse de la Normandie. Attention, les places sont limitées et la réservation est obligatoire ! Inscriptions par téléphone au 07 61 24 70 41.

Programme des concerts

dans la Métropole Rouen Normandie

Marie Vermeulin

Dimanche 20 août – 19h00 – Ruines de l’Abbaye de Jumièges 

Mettant à l’honneur trois compositrices françaises trop souvent méconnues, ce programme promet d’étonnantes découvertes, à commencer par les Huit études mélodiques de Virginie Morel, publiées en 1857, dans lesquelles virtuosité rime avec poésie et expressivité. Concise et dense à la fois, la Sonate de Charlotte Sohy, créée en 1910, fait entendre un premier mouvement à la forme libre et aux sonorités orchestrales, riche d’harmonies complexes et vibrantes, un deuxième mouvement rêveur et quasi impressionniste, et pour finir, une redoutable danse bretonne, endiablée à souhait. Le récital se refermera sur les Femmes de légendes de Mel Bonis (composées entre 1898 et 1913), à placer au sommet de sa production pianistique. Les sept portraits sont peints avec une modernité et une audace proche de Debussy ou Fauré, et nous plongent dans des univers tantôt rêveurs, tantôt passionnés. RÉSERVER

Orchestre de L’Opéra de Rouen Normandie & Tedi Papavrami

Dimanche 21 août – 20h30 – Rouen, Chapelle Corneille

Légère et poétique, la Sinfonietta de Poulenc ouvre la voie à la virtuosité éclatante du quatrième concerto pour violon de Mozart. Poulenc n’a écrit qu’une seule symphonie, en 1947, œuvre au caractère vif et allègre, telle une promenade dans un paysage champêtre aux couleurs variées d’où émergent des ambiances enjouées et malicieuses. Avec son Concerto pour violon n°4, Mozart offre au soliste un chant mélodique particulièrement fluide et brillant. Comment ne pas succomber à cette beauté lyrique ? Sous la baguette de Victor Jacob, le violoniste prodige Tedi Papavrami en exprime toute l’ardeur. RÉSERVER

Ensemble Correspondances : Le Concert Secret des dames

Mardi 23 août – 20h30 – Saint-Martin de Boscherville, Abbaye Saint-Georges

Avec délicatesse et élégance, neuf interprètes de l’Ensemble Correspondances dirigés par Sébastien Daucé dévoilent des œuvres aux sonorités exceptionnelles. Au 17ème siècle, la vie musicale à la cour du Duc Alfonso II Ferrare est une des plus riches d’Europe. Trois femmes aux voix exceptionnelles impressionnent alors par leur virtuosité et l’émotion qui les animent. Un mystère auréole ces Dames de Ferrare dont les musiques sont jalousement gardées par le Duc qui en interdit toute publication. Adulées, ces trois femmes nourrissent les rêves des invités lors des concerts très privés du Duc. Ses prestigieux invités, venus d’Italie comme de l’Europe entière, assistaient donc avec beaucoup d’excitation à ces célébrations secrètes de la musique. RÉSERVER

Ensemble Correspondances : Grands maîtres de Notre-Dame de Paris

Jeudi 24 août – 19h00 – Rouen, Chapelle Corneille

De nombreux chanteurs, organistes, compositeurs et maîtres de chapelle ont fait depuis le Moyen- Âge les grandes heures de la musique à Notre- Dame. Au 17ème siècle, la cathédrale est considéré comme l’épicentre de la musique sacrée, attirant les plus grands organistes qui vont y créer une école célèbre dans toute l’Europe et dont Bach sera l’un des grands admirateurs. Les talents les plus créatifs s’y succèdent en tant que maîtres de chapelle et compositeurs et offrent à la liturgie une splendeur considérable faisant la renommée de la musique sacrée française. Porté par Sébastien Daucé, l’Ensemble Correspondances illumine par son interprétation des chefs d’œuvres français trop peu connus. RÉSERVER

Chœur de chambre accentus

Vendredi 25 août – 20h30 – Rouen, Chapelle Corneille

Comme un vitrail de Chagall, les chœurs sacrés de Poulenc, Britten et Villette filtrent la lumière du 20ème siècle. Polyphonies qui affirment l’humanité commune, harmonies qui relient l’individu à l’univers. Le normand Pierre Villette, formé à la cathédrale de Rouen, se souvient des années de maîtrise, de Palestrina à Tallis et son motet à quarante voix. Poulenc compose, pour un neveu franciscain, ses Quatre petites prières de Saint François d’Assise. Britten convoque une lyrique médiévale foisonnante dans le bouquet Sacred and profane offert au ténor Peter Pears. Ce programme confronte les œuvres des deux maîtres face au remarquable Villette dont les compositions sont spectaculaires, tant les lignes vocales sont divisées, à la manière des scandinaves. L ‘ensemble accentus et le chef invité Stephen Layton vous invitent à découvrir ce véritable ovni du répertoire français. RÉSERVER

Stéphanie-Marie Degand & Daniel Isoir

Samedi 26 août – 17h00 – Église de Saint Martin du Vivier

Duo d’exception, Stéphanie-Marie Degand au violon et Daniel Isoir au pianoforte nous proposent un récital de sonates de Mozart et Beethoven. Bien qu’intitulées, Sonates pour pianoforte avec accompagnement de violon, les œuvres de ce programme sont les premières à faire dialoguer à égalité les deux instruments. Si la première sonate de ce concert en deux mouvements (K.304) est particulièrement mélancolique, la seconde (K.454) date d’une époque où, sûr de son talent, Mozart triomphait avec de nombreux concertos pour pianoforte et orchestre. Le Rondo en la mineur (K.511) est un chef d’oeuvre de finesse ou le compositeur révèle son génie créateur. Suite logique de ces conversations à deux instruments, la célèbre sonate de Beethoven, sous-titrée Le printemps, (en quatre mouvements, dont le rondo final est bâti sur un thème de l’opéra de Mozart La Clémence de Titus) vient conclure ces dialogues de manière magistrale. RÉSERVER

Jean-Baptiste Monnot : ciné-concert Nosferatu

Samedi 26 août – 21h00 – Rouen, Abbatiale Saint-Ouen

Réalisé par Friedrich Wilhem Murnau et sorti en 1922, le film muet allemand Nosferatu le vampire est considéré comme le premier chef-d’œuvre du cinéma muet d’épouvante. Bijou du cinéma expressionniste allemand adapté librement du roman Dracula de Bram Stoker, ce film poétique et fantastique traduit toutes les angoisses d’une époque. Jean-Baptiste Monnot, organiste titulaire de l’Abbatiale Saint-Ouen de Rouen se livrera à une création musicale inédite pour accompagner ce film mythique. Une soirée en partenariat avec le Festival des Orgues Cavaillé-Coll. RÉSERVER

François Joubert-Caillet

Dimanche 27 août – 16h00 – Petit-Quevilly, Chapelle Saint-Julien

François Joubert-Caillet est aujourd’hui une figure incontournable de la viole de gambe, s’inscrivant sur les pas des pionniers de la musique ancienne en faisant découvrir les œuvres inconnues des beautés oubliées. Si elle a été oubliée au 19ème siècle, la viole de gambe suscite depuis plusieurs décennies un intérêt grandissant et semble avoir un répertoire infini. Mais quelle fut son identité première ? D’où vient-elle ? De l’Italie à la France en passant par l’Allemagne ou l’Angleterre, chaque nation définit l’instrument différemment en déclinant divers aspects de son identité : de l’improvisation transalpine à la sonate moderne germanique, de la suite de danse française au préclassicisme galant, ce concert fait entendre toutes les couleurs que la viole de gambe a pu revêtir autrefois. RÉSERVER

Vincent Peirani & François Salque : Bach Project

Dimanche 27 août – 20h30 – Rouen, Chapelle Corneille

Après avoir exploré les musiques d’Europe centrale et revisité les œuvres de Piazzolla et Gardel, François Salque et Vincent Peirani abordent l’univers musical de Jean-Sébastien Bach. La relecture qu’en donnent ce duo de choc est nourrie des sonorités envoûtantes et incroyablement variées de leurs deux instruments, au confluent du classique et du jazz, en perpétuelle réinvention. Les œuvres de Bach y deviennent la source d’interprétations au sens inouï des croisements, d’improvisations savoureuses et de (re)créations évocatrices. Aux côtés des traditionnels chorals, sarabandes et autres préludes, des œuvres spécialement composées par et pour le duo témoignent que, réinvestie par des musiciens aussi inspirés, la musique de Bach a encore bien des choses à nous dire ! RÉSERVER

Quatuor Casals

Lundi 28 août – 20h30 – Rouen, Chapelle Corneille

À l’occasion d’une tournée internationale de vingt concerts, le prestigieux Quatuor Casals fait une escale en Normandie ! « Nous avons maintenant vingt-cinq ans d’existence et continuons à faire face au mystère : quand l’identité de l’individu doit-elle se plier aux besoins du collectif ? Sommes-nous un ou quatre ? L’Art de la Fugue de Bach est sans doute l’exploration la plus profonde du contrepoint musical dans l’histoire de la musique occidentale, et donc l’oeuvre idéale pour se confronter à soi- même en tant que quatuor : comment quatre voix différentes peuvent-elles conserver leur individualité tout en créant un tout unifié. » RÉSERVER

Programme des concerts en Seine-Maritime et dans l'Eure

Hors Métropole Rouen Normandie
  • L’Art du chant dans l’Angleterre du 17ème siècle, par l’Ensemble La Rêveuse & Nicholas SCOTT : le 28/07 au collège d’Auffay à Val-de-Scie, à 20h30.
  • Au cœur d’un univers poétique et bucolique, clin d’œil à l’effervescence artistique de l’Italie prébaroque, par Les Kapsber’girls : le 29/07 à l’église de Val-de-Saâne, à 16h00.
  • Le maître français du clavecin interprète la musique prodigieuse de Couperin, Rameau et Bach, par Pierre Hantaï : le 29/07 au Temple de Luneray, à 20h30.
  • Des Racines Au Ciel : JS Bach et les Folklores Hongrois et Séfarades, par Ophélie Gaillard & Elsa Grether : le 30/07 à l’église d’Angiens, à 18h00.

Varengeville-sur-Mer

  • Lundi 31 juillet – 20h30 – Musée Michel Ciry  : Mise en lumière de huit jeunes solistes, par les Talents Adami Classique 2023.
  • Mercredi 02 août – 20h30 – Musée Michel Ciry  : Gradus ad Parnassum, progrès et limites de la musique, par Jean Rondeau.
  • Jeudi 03 août – 20h30 – Musée Michel Ciry  : Chants d’amour incarnés par le violoncelle, la première sonate pour cordes et piano de Saint-Saëns, par Pascal Amoyel & Emmanuelle Bertrand.
  • Vendredi 04 août – 20h30 – Église : Les délices terrestres de Barthold Heinrich Brockes mis en musique par Georg Friedrich Haendel & Georg Philipp Telemann, par L’Escadron volant de la reine & Eugénie Lefebvre.
  • Samedi 05 août – 20h30 – Musée Michel Ciry : Trio n°1 de Mendelssohn et Trio avec piano de Tchaïkovski, par Trio Moreau.
  • Mercredi 09 août – 20h30 – Musée Michel Ciry  : L’un des meilleurs quatuor au monde commande une nouvelle œuvre : High Altitude, par le Quatuor Modigliani.

 

 

 

 

Fécamp

  • Jeudi 10 août – 20h30 – Abbatiale de la Trinité : Les noces royales de Louis XIV, par Le Poème Harmonique & Chœur de la Tempête.
  • Vendredi 11 août – 20h30 – Église-Saint-Etienne : Transatlantic Rhapsódy, mise en miroir d’œuvres composées de part et d’autre de l’Atlantique, tout en suivant les trajectoires de compositeurs parfois exilés, souvent épris de liberté, par La Symphonie de Poche & Deborah Nemtanu.
  • Samedi 12 août – 20h30 – Église Saint-Etienne : Hâl, le voyage amoureux par Keyvan, Maryam, Bijan Chemirani & Sylvain Barou.
  • Dimanche 13 août – 17h00 – Abbatiale de la Trinité : Autour de Vierne, Saint-Saëns, Franck et Widor sur le grand orgue construit en 1883 par Aristide Cavaillé-Coll et classé monument historique en 1980, par Sarah Kim.
  • Dimanche 13 août – 20h30 – Église Saint-Étienne : Blessed Echoes, résonance lointaine d’une époque hommage à une grande tradition musicale anglaise du 16ème siècle par Ensemble Près de votre oreille. 
  • Sophie Gail, l’heure du soir, une vie redonnée à ses quelques pages de musique oubliées et lieder de Mozart & de Schubert, par Maïlys De Villoutreys & Clara Izambert-Jarry : le 06/08 à l’église d’Hautot-sur-Mer, à 17h00.
  • Danza ! Musiques espagnoles en France au 17ème siècle, par Le Poème Harmonique : le 16/08 à l’église Saint-Denis à Sainte-Adresse, à 20h30.
  • Continuo, addio ! Par le Duo Tartini : le 19/08 à l’église de Vatteville-la-Rue, à 16h00.
  • La Serenissima, par Les Ambassadeurs ~ La Grande Écurie : le 22/08 à l’église de Barentin, à 20h30.

 

Rives-en-Seine

  • Vendredi 18 août – 20h30 – Saint-Wandrille-Rançon, Église : Carte blanche inédite autour de transcriptions et arrangements des œuvres du Cantor JS BACH, par Marie Perbost & Julien Beautemps.
  • Samedi 19 août – 20h30 – Caudebec-en-Caux, Église Notre-Dame de l’Assomption : Une nuit à Venise, par Ensemble Les Surprises.
  • Exploration des pans antagonistes du répertoire du Quatuor à cordes, par le Quatuor Wassily : le 25/08 à l’église de Sigy-en-Bray, à 16h00.
  • Quatre pièces d’époques et de styles variés, ayant en commun d’avoir été écrites par des compositeurs âgés de moins de trente ans, par le Trio Sypniewski : le 29/08 à l’église de Criquebeuf-sur-Seine, à 20h30.
  • France, 1658-2022 : unité de lieu mais distorsion du temps… Par Lucile Boulanger : le 30/08 au Château de Gaillon, à 11h30 et 15h30.
  • BACH, Variations Goldberg, par Justin Taylor : le 30/08 à l’église Notre-Dame de Montaure à Terres de Bord, à 20h30.
  • Beauté Barbare, Georg Philipp Telemann et les musiques populaires d’Europe de l’Est, par Les Musiciens de Saint-Julien : le 31/08 à la Collégiale Saint-Louis à la Saussaye, à 20h30.
Fermer