Les bureaux et points d’information touristique

Rouen
Musée des Beaux-Arts - Esplanade Marcel Duchamp
CS 30666 76008 Rouen
Tél : +33(0)2 32 08 32 40
Bureau de change :36, rue du Bac +33(0)2 35 89 48 60
Email : accueil@rouentourisme.com

Elbeuf
7 cours Gambetta
76500 Elbeuf
Tél : + 33(0)2 32 96 30 40
Email : lafabrique@metropole-rouen-normandie.fr

Jumièges
Rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges
Tél : + 33 (0)2 35 37 28 97
Email : jumieges@rouentourisme.com

Duclair
Mairie
Place du Général de Gaulle
76 480 Duclair
Tél : + 33(0)2 35 05 91 50

En savoir plus sur les horaires d'ouverture

DSC 3917

L'architecture Art-déco
à Rouen

Découvrez les plus beaux bâtiments d’architecture Art Déco à Rouen en vous promenant entre le quartier de la gare et le centre ville. Au delà des plus de 2 000 maisons médiévales à pans de bois, Rouen possède également des immeubles et des monuments classés à l’architecture Art Déco, notamment dans le quartier de la gare SNCF Rive Droite.

Le quartier de la gare

L’Art Déco est un mouvement artistique caractéristique des années 20, dont la date phare est 1925, année de l’Exposition Universelle des Arts Décoratifs à Paris. Ce courant se terminera au début de la Seconde Guerre Mondiale en 1939. Conçu comme une réponse à l’Art Nouveau, le mouvement Art Déco à Rouen et dans le monde, est caractérisé par le rejet des angles droits pour les immeubles d’angles, le choix des bow-windows et l’utilisation de matériaux disparates. L’ornementation intérieure et extérieure voit apparaître des motifs floraux (ornement Art Déco par excellence) et géométriques, des fenêtres hublot et des frontons.

Ce retour aux formes géométriques sous l’influence du cubisme a inspiré de nombreux intérieurs et bâtiments extérieurs.

Si vous arrivez à Rouen en train, vous pourrez admirer la gare Rive droite et son architecture éclectique parfois appelée Art Nouveau tardif. Son originalité repose sur le fait que sa construction a duré quinze années, entre 1913 et 1928, ce qui explique son style hybride à mi-chemin entre Classicisme du XIXe siècle, Art Nouveau et Art Déco.

Les voûtes en béton du plafond de la salle des pas perdus, mais également la partie arrière de la gare sont des éléments architecturaux à ne pas manquer. Sobrement décorée, la façade de la gare réalisée en pierre de taille est ornée d’un décor végétal et statues d’ouvriers. Sa forme arrondie rappelle les courbes de l’Art Nouveau

Visible de loin avec sa tour d’horloge cuivrée culminante à trente-quatre mètres de hauteur, la gare est une porte d’entrée pour de nombreux visiteurs. Elle donne accès à de nombreux bâtiments typiques des années 30 dispersés dans le quartier, comme l’Immeuble de la Poste en haut de la rue Jeanne d’Arc. C’est le point de départ idéal pour débuter une découverte de l’Art Déco à Rouen.

> En savoir plus sur la Gare de Rouen

Le Métropole, un immeuble hors du temps

A quelques pas de la gare, à l’angle de la rue Verte et de la rue Jeanne d’Arc, découvrez le magnifique immeuble appelé « Le Métropole ». Cet immeuble, conçu par l’architecte parisien Emile Bois, est construit sur une parcelle triangulaire qui lui donne son allure particulière. Son ossature en béton armé est recouverte d’une peau en pierre qui reflète la lumière du soleil. La façade joue sur l’opposition de la verticalité des lignes droites et les courbes des motifs floraux des frontons. Ce lieu unique et typique de l’Art Déco à Rouen est incontournable.

Néanmoins, l’immeuble est surtout connu grâce au café « Le Métropole » installé au rez-de-chaussée. Cet établissement, dessiné par Étienne Villette, est connu pour son ambiance conservée des années 30, mais également son histoire.

Deux des habitués du café, entre 1932 et 1936, n’étaient autres que Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Le couple fit du café Métropole leur quartier général, comme Simone de Beauvoir le signale même dans son ouvrage La Force de l’Âge.

Sur la place, à proximité, il y avait un café rouge, le Métropole, où je prenais mon petit-déjeuner.

Le café « Le Métropole » témoigne encore de l’esprit de l’entre-deux-guerres de par son mobilier et son architecture. La décoration intérieure est très sobre, au plafond les lustres sont au centre de coupoles, au sol se trouve une mosaïque multicolore typique de la première moitié du XXe siècle. L’intégralité de l’immeuble et de la décoration intérieure du café est inscrit Monuments Historiques.

Au milieu du café, à proximité du comptoir, trônent deux bustes représentant Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, en souvenir de leurs moments passés dans ce lieu.

Une pharmacie surprenante

Direction place de la Cathédrale dans le centre historique de la ville. Située en face de la Cathédrale Notre-Dame de Rouen, se trouve la Grande pharmacie du centre, qui ne passe pas inaperçue. Construite en 1925 par l’architecte rouennais, Fernand Hamelet, cette pharmacie Art Déco reste l’une de ses œuvres phares. 

En vis à vis direct avec le portail central de la Cathédrale et situé à côté du Bureau des Finances, l’architecte opta pour un modernisme assumé. La façade en béton est recouverte par des carreaux de décoration donnant un effet de marbre rose. L’originalité repose surtout sur l’abondance des décorations dues au maître-ferronnier, Raymond Subes. Notamment, l’imposant balcon et les grilles des fenêtres qui reprennent les armes de Rouen et de la Normandie.  

Malgré de profondes modifications en 1963 qui ont vu la destruction de l’intérieur et de la façade du rez-de-chaussée, cette pharmacie reste une des plus belles réalisations Art Déco à Rouen.

Une église Art Déco à Rouen

Dirigez-vous vers l’est de la ville pour découvrir un lieu insolite : l’église Saint-Nicaise.

Majoritairement détruite par un incendie en 1934, il ne reste de l’église gothique d’origine que l’abside et le chœur. Quelques mois après le sinistre, ce sont deux architectes de génie qui prennent le parti de reconstruire l’église dans un style contemporain. Il s’agit d’Émile Gaillard et de Pierre Chirol.

Ils greffent sur les vestiges du XVIe siècle, une nef en béton armé et un clocher de dimensions monumentales. Les lignes et les ornements sont des éléments architecturaux qui font de cet édifice religieux, un lieu incontournable dans un parcours Art Déco à Rouen.

L’église, aujourd’hui désacralisée, est fermée et reste dans l’attente d’une restauration massive. Mais sa façade et la flèche ajourée du clocher, très richement ornées et réhaussées de statues, elles-mêmes en béton armé, valent le détour. L’été, un bar éphémère apparait dans le jardin qui longe l’édifice. Il permet de profiter d’une bière ou d’un jus de fruit artisanaux, tout en profitant des lignes épurées du bâtiment et des vitraux Art Déco qui s’illuminent la nuit. 

> En savoir plus sur le quartier Saint-Nicaise de Rouen

Des bâtiments Art déco à Rouen

Outre les lieux incontournables mentionnés ci-dessus, poursuivez votre visite de l’Art Déco à Rouen en flânant à la découverte d’immeubles, maisons et détails architecturaux, représentatifs de ce courant artistique.

Au 45 de la rue Jeanne d’Arc, l’Hôtel des Postes datant de 1938 est révélateur du modernisme d’avant-guerre. Le goût pour la modernité est annoncé par la présence du mouton rouennais, encadré par un paquebot et un train, au-dessus de l’entrée. 

Autres bâtiments intéressants, l’ancien commerce de détail Manufrance (situé à l’angle des rues Lecanuet et Beauvoisine) ou encore l’immeuble d’habitations rue Molière. Sa façade en briques rouges et aux motifs géométriques sont symboliques des logements sociaux de la période Art Déco.

Carte des lieux incontournables Art Déco à Rouen

Inscrivez-vous pour recevoir notre actualité